facebook-hoover twitter-hoover behanse-hoover ukbettips-hoover
English (UK)GermanDE-CH-ATFrenchfr-FRPortuguspt-PTItalianItalySvenskaSENorskbokmlNorwaySpanishESRussianRomanian
Pronostics, Comparatifs, Guides, Strategié, Actualité, Parions Sport Promotions

COUPE DU MONDE FIFA 2014: L'IRAN

Après 8 ans d’absence, l'Iran s'est offert un feu d'artifice en qualifications pour revenir en Coupe du Monde.
JavadNekounam_s
Iran captain Javad Nekounam

Après une élimination au stade des quarts de finale de la Coupe d'Asie 2011 aux mains de la Corée du Sud en toute fin de rencontre, l'Iran a visé très haut en appointant l'ancien entraîneur du Real Madrid, du Portugal et ancien adjoint à Manchester United Carlos Queiroz.

L'Iran a battu les Maldives 5-0 en score cumulé (match aller et retour) pour parvenir au troisième tour qualificatif asiatique et tomber dans un groupe assez facile en compagnie du Qatar, du Bahreïn et de l'Indonésie et a progressé jusqu'au tour final en restant invaincu.

Les hommes de Queiroz ont fait match nul contre le Qatar et se sont fait peur quand Mojtaba Jabbari a marqué dans le temps additionnel lors d'un nul au Bahreïn, un pays battu largement sur le score de 6-0 à Téhéran un mois plus tôt en octobre 2011. Le bouc-émissaire indonésien du groupe a, de son côté, pris 7 buts en deux matchs.

Les buts allaient être plus durs à marquer lors du tour final de qualification avec une fois de plus le Qatar et  l'arrivée de l'un des poids lourds du continent asiatique : la Corée du Sud. Le Liban et l'Ouzbékistan complétèrent le quintet.

Le premier match du groupe à Tachkent fut le théâtre d'une belle résistance et le portier Seyed Hosseini a même repoussé derrière sa ligne une frappe d'Odil Ahmedov. Mais l'Iran a fini par s'imposer sur l'unique réalisation de Mohammad Khalatbari sur une belle passe en profondeur signée du remplaçant Karim Ansari dans le temps additionnel.

Mais marquer sera moins simple pour l'Iran lors de ses sorties suivantes.

Les Iraniens ne sont pas parvenus à marquer lors de leurs deux matchs suivants – un nul 0-0 face au Qatar et un revers 1-0 Liban –, mais ces deux contre-performances furent oubliées quand Javad Nekounam inscrit le seul but du match contre la Corée du Sud à 15 minutes de la fin à Téhéran.

Nekounam a poursuivi sur sa lancée avec un 4-0 lors de la vengeance face au Liban, et l'attaquant du Standard de Liège Reza Ghoochannejhad a eu besoin de tout son sang froid pour maquer sur pénalty le seul but du duel contre la Corée du Sud à Ulsan lors de l'ultime match de qualification, un but qui a déclenché des scènes de joie intense en Iran.

Malgré le fait d'être guidé par un entraîneur qui a été associé à deux des clubs européens les plus divertissants dans leur approche du jeu , l'Iran de Queiroz pratique toujours un football circonspect d'un point de vue offensif. Mais il y a quelque chose de typiquement « Queirozien » chez cette équipe.

Outre la correction infligée à la Corée du Nord (7-0) lors du Mondial 2010, le Portugal de Queiroz n'est pas parvenu à marquer lors de ses trois autres matchs en Afrique du Sud, ne concédant qu'un seul but face à l'Espagne, futur lauréat de l'épreuve.

Si les buts sont parfois durs à inscrire, les équipes de Queiroz n'en concèdent pas facilement. L'Iran a certainement intégré cette particularité, en ne déplorant que deux buts encaissés en 8 matchs de qualification pour finalement finir premier de son groupe et ainsi éviter les barrages. Une capacité à marquer des buts importants a certainement amélioré le mental de cette formation.

La défense est bien représentée par Andranik Teymourian et par le capitaine chevronné Nekounam, tandis qu'on retrouve Ghoochannejhad et l'ailier de Fulham Ashkan Dejagah dans les bons coups offensifs.

Lors des précédentes Coupes du monde, le seul succès iranien fut ce fameux 2-1 infligé aux États-Unis par les héros nationaux Ali Daei, Karim Bagheri et Mehdi Mahdavikia en 1998 à Lyon.

Quelques-uns des vétérans de cette équipe de 98 ont participé à la médiocre campagne de l'Iran au Mondial 2006. Queiroz a cette fois construit une formation bien plus solide pour la nouvelle aventure de 2014.